retour_btn_off          precedent_btn_off     suivant_btn_off

Site web de l’exposition Groënland-Contact

2005

Voir le dossier interactif
(temporairement hors ligne sur le site du Muséum. Ok c’est du Flash et ça fait timbre poste, mais pas mal qu’en même pour 2005)

INTERVENTION

→ Conception éditoriale et fonctionnelle
→ Gestion de projet
→ Développement Flash
→ Photographie 360° & Iconographie

CLIENT

Musée de l’Homme

.
PROJET

Ce site web en Flash se faisait l’écho de l’exposition Groenland-Contact ; soit une brève histoire de l’ethnologie vue au travers de la relation d’influence qu’entretinrent les occidentaux et les Inuits d’Ammassalik sur la côte Est du Groënland.

.
CONVERSION DE CONTENUS NUMÉRIQUES

Ce site web était initialement le site web de l’exposition, avec toutefois la particularité d’en retranscrire abondamment le contenu. Après la fermeture de celle-ci, il fut restructuré éditorialement pour constituer un dossier interactif, la restitution de la scénographie et de la programmation de l’exposition passant en « archives ».

L’EXPOSITION

Deuxième volet de la saison inuit au Musée de l’Homme, l’exposition « Groenland, Ammassalik : contact » a été consacrée aux Inuit de la côte Est du Groënland, notamment aux Ammassalimiit, les habitants d’Ammassalik.
Cette exposition avait pour ambition de montrer, à travers une sélection de témoins matériels, le processus identitaire qui a conduit les Inuits de la côte Est à établir une culture originale, faite de tradition et de modernité, conservant des traits culturels très anciens tout en incorporant d’autres d’origine occidentale.
À travers 450 m2, cinq étapes du parcours muséologiques balayaient l’histoire des Inuit d’Ammassalik de la préhistoire jusqu’à aujourd’hui, mettant en lumière les grands tournants culturels de cette société : le peuplement du Groënland par des migrations venant de Sibérie et de l’Alaska ; la « découverte » par les occidentaux des Inuit de la côte Est du Groenland en 1884 ; la colonisation danoise de 1894 à 1960 ; l’ouverture sur le monde sous contrôle danois de 1960 à 1979 ; l’autonomie relative du Groënland dans un contexte de mondialisation.
Conçue selon deux parcours parallèles, l’exposition présentait d’un côté l’histoire des Inuits et de l’autre, le regard porté par les occidentaux sur cette population, depuis le mythe grec des habitants de l’hyperborée jusqu’aux résultats actuels des recherches sur le terrain.

EN COMPAGNIE DE :

Véronica Holguin (SurLeToit) : Design graphique
Jean-Marc Dumont (SurLeToit) : Design graphique
Stéphanie Targui (Responsable du pôle mltimédia, MNHN)
Philippe Grognet (Concepteur de l’exposition, MNHN)

Une réalisation menée dans le cadre du collectif SurLeToit