retour_btn_off          precedent_btn_off     suivant_btn_off

Voyage au cœur de l’Évolution, application de réalité virtuelle 

2016-2018

Primé à Laval Virtual 2018
– Grand prix du jury
– Meilleur projet VR dans la catégorie « Learning science et humanities »

Page dédiée sur le portail web du Muséum
Page dédiée sur Viveport (plateforme HTC Vive)

INTERVENTIONS

Assistance à maîtrise d’ouvrage
→ Étude de benchmark : Formes numériques de l’arbre phylogénétique
→ Responsable du chantier conception
→ Coordination éditoriale
→ Pilotage MNHN

CLIENTS

Muséum national d’Histoire naturelle
Orange

PROJET

Le Muséum national d’Histoire naturelle et Orange s’associent pour proposer une expérience unique d’immersion en réalité virtuelle permettant au grand public de découvrir l’arbre du vivant, les espèces emblématiques qui le composent et d’interroger leurs relations de parenté. Cette expérience est également l’occasion de mettre en lumière l’origine de la vie sur terre ainsi que l’influence désormais déterminante de l’homme sur son environnement.

Cette expérience est le résultat d’un travail de conception de 9 mois, associant le Muséum (direction scientifique, direction de projet) et la fondation Orange (pilotage global du projet), notamment les Orange Lab de Rennes (modèle génératif de l’arbre) et de Caen (test utilisateurs). Elle a été réalisée par les équipes de Manzalab et d’Akénomy.

L’application « Voyage au cœur du vivant » a intégré le programme Vive Art lancé par HTC en novembre 2017 (arts.vive.com) et est disponible sur Oculus rift et Samsung Gear 2.

Par ailleurs, elle est proposée au public au sein du cabinet de réalité virtuelle au sein de la Grande Galerie de l’Évolution, première salle permanente de réalité virtuelle dans un musée en Europe.

Voir aussi : Cabinet de réalité virtuelle

SUJET

La classification moderne, dite phylogénétique, s’attache à étudier les relations de parenté entre les organismes vivants. Dans le cadre d’un scénario évolutif sans finalisme, elle remet en quelque sorte l’homme à sa juste place : une espèce parmi d’autres. Les groupes d’organismes ne sont plus définis par rapport à lui, mais pour eux-mêmes. Dès lors, l’homme n’est ni le centre ni le but de l’évolution. Ce changement de paradigme s’accompagne d’un changement de représentation. L’arbre phylogénique, au sommet duquel, après Dieu, trôna l’Homme, s’est fait buisson. Toutes les espèces sont à présent parentes et partagent un ancêtre commun exclusif : LUCA (Last Universal Common  Ancestor), hypothèse d’une origine unique de la vie.

En 2007, nous avions travaillé sur un design d’interaction inédit. En 2015, nous revisitions dans un benchmark les formes numériques qu’empruntent, à l’heure des bigadatas et de la visualisation de données, l’arbre phylogénétique du vivant (à voir : le meilleur arbre grand public mis en ligne à ce jour (Harvard University) : Deeptree; à lire : les 2 ouvrages de référence que sont La classification phylogénétique du vivant et Le guide critique de l’évolution.

EN COMPAGNIE DE :

Guillaume Lecointre (direction scientifique, Professeur au MNHN)
Stéphanie Targui (direction de projet, Responsable du service des contenus numériques, direction des publics, MNHN)
Cyril Roguet (directeur des Galeries du Jardin des PLantes, MNHN)
Marie Wacrenier (responsable du service Muséographie de la Grande Galerie de l’Évolution, direction des galeries, MNHN)
Pierre-Yves Gagnier (directeur adjoint des collections, MNHN)
Yannick Bothuan (ingénieur pédagogique, direction des galeries, MNHN)
Armelle Pasco (directrice des partenariats, Fondation Orange)
Abla Ben-Milloud-Faucher (chef de projet, direction des partenariats, Fondation Orange)
Odile Beiffielh (chef de projet, direction des partenariats, Fondation Orange)
Christophe Floutier et Henry Thomas (développeurs, Orange Lab Rennes)
Dolly Berdugo et Thibault Roussel (ingénieurs ergonomes, Orange Lab de Caen)
Camille Dégardin (illustratrice indépendante)
Manzalab (Aurélien Levêque, Valérie Radelet, Sylvian Bouvier, Nicolas Cabos) & Akenomy (Jean-Yves Leporcher, Charlotte Chérel)
Hervé Fontaine (HTC)

Illustrations de Camille Dégardin